Contact avec les femmes des peuples sevilla


Contact avec les femmes des peuples sevilla

Depuis, ils sont eux-mêmes devenus «passeurs» de ces sagesses auprès de leurs contemporains décentrés. «Un jour, l'homme blanc demandera à l'homme rouge de l'aider à se souvenir comment revivre en harmonie avec la nature.».
Ce sont onze d'entre eux que Frederika Van Ingen a rencontrés afin d'écrire ce livre qui se révèle une véritable remise en question de notre civilisation et de nos modes d'être. Le constat est implacable, mais accompagné d'une grande tendresse pour cet «homme blanc» qui.
Les soldats sont écœurés et dévoilent leur résignation face à leur inefficacité. La naissance dune fille était considérée comme une malchance. Elle nétait quun objet déchange entre familles, lesquelles étaient patrilinéaires. La naissance dun fils était une obligation religieuse puisque seul un fils pouvait accomplir.
Nous mettons beaucoup d'énergie à observer le passé et à préparer l'avenir, à «projeter quand «le temps indigène étonne parce qu'il n'est pas employé à produire, mais à vivre». Corine Sombrun, désignée chamane en Mongolie sans du tout s'y être attendue, dit que nous avons.
Cette prévision appartenant à la légende navajo semble doucement se réaliser, comme l'atteste le parcours d'hommes et de femmes occidentaux dont la proximité avec certains des «peuples racines» a bouleversé la vision du monde et fait d'eux des «passeurs».


17
Sitemap